Mal de tête après un traumatisme à la tête.

Le symptôme le plus fréquent du syndrome post-commotionnel (SPC) est le mal de tête post-traumatique accompagné de photophobie.

Le mal de tête post-traumatique est un mal de tête secondaire avec un phénotype clinique décrit par ses principales caractéristiques : ressemblant à l'un des principaux troubles céphaliques : tension, migraine, migraine en cluster.

Les plaintes sont des maux de tête, des étourdissements, des symptômes neuropsychiatriques et des troubles cognitifs. Les plaîntes du sommeil sont également fréquents, de même que les changements d'humeur, la fatigue et une tolérance réduite au bruit ou à la lumière.

Chez la plupart des gens, les symptômes apparaissent dans les sept à dix premiers jours et disparaissent dans les trois mois. Parfois, ils peuvent persister pendant un an ou plus.

Le traitement de ce syndrome est aussi difficile que le diagnostic.

Approche générale :

• Alimentation saine.

• Sport.

• Bonne hygiène du sommeil.

• Gérer le stress.

Les ostéopathes examinent la colonne cervicale à la recherche d'une inflammation éventuelle (peut-être mineure et chronique) qui réagit dans le système neurovégétatif et traitent la colonne cervicale de manière appropriée sans utiliser de techniques excessives.

De plus, les dysfonctionnements somatiques dans la partie supérieure du thorax sont adressés afin d'influencer éventuellement le flux artériel dans le cerveau et la dure-mère.