Instabilité naturelle de la colonne cervicale chez l'enfant.

Les traumatismes de la colonne cervicale chez les enfants se produisent généralement dans la partie supérieure de la colonne cervicale, de l'occiput à C3.

Ce fait peut s'expliquer par la biomécanique et l'anatomie unique de la colonne cervicale chez les enfants.

Le point d'appui des mouvements de la colonne cervicale chez l'enfant se fait au niveau de C2-3. Chez les adultes, cela se situe au niveau de C5-6.

C'est pourquoi il est préférable de placer les enfants en position couchée de sorte que l'occiput soit un peu plus bas que le thorax.

Chez les enfants, la colonne vertébrale pas encore complètement développée est hypermobile en raison de l'hyperlaxité ligamentaire, de l'angulation peu profonde et pas encore développée des articulations facettaires, du sous-développement des processus épineux et de la formation antérieure du bord des corps vertébraux. Tout cela se traduit par des vecteurs de force plus importants dans la région C1-2.

L'ossification incomplète du processus odontoïde, la tête relativement grande et lourde, et les muscles du cou encore faibles sont également des facteurs contribuant à l'instabilité de la colonne cervicale.

La colonne cervicale de l'enfant diffère de celle de l'adulte pour plusieurs autres raisons :

  • Les corps vertébraux sont plus cunéiformes que ceux d'un adulte.
  • L'orientation des facettes articulaires de la partie inférieure de la colonne cervicale est de 30° chez le nouveau-né et évolue jusqu'à 65° chez l'adulte.
  • Les angles de C1-2 évoluent de 55° à 70°.
  • Les facettes articulaires plus plates chez les jeunes enfants contribuent à la pseudo-subluxation de la colonne cervicale, surtout au niveau de la C2-3. Cette région est hypermobile chez 40% des enfants de moins de 8 ans.

C'est une des raisons de la contre indication à la manipulation la colonne cervicale chez les enfants.

Luc Peeters, MSc.Ost.