Importance d'un péristaltisme vigoureux dans le traitement du reflux.

Le péristaltisme des muscles striés de l'œsophage proximal est stimulé par une excitation vagale séquentielle dirigée depuis le tronc cérébral et portée à l'œsophage par les branches récurrentes laryngales du nerf vague.

Le péristaltisme des muscles lisses œsophagien est plus complexe et nécessite l'intégration des mécanismes neuronaux centraux et périphériques aux propriétés des muscles lisses.

La propagation du péristaltisme dans le segment des muscles lisses implique deux voies vagales périphériques.

L'une des voies est médiatrice de l'excitation cholinergique (dépolarisation) des muscles lisses longitudinaux et circulaires tandis que l'autre est médiatrice de l'inhibition non-adrénergique non-cholinergique des muscles circulaires (hyperpolarisation).

En avalant, il y a une activation presque simultanée de la voie inhibitrice suivie d'une activation séquentielle retardée de la voie excitatrice.

Cela crée une vague d'inhibition mécanique (latence) suivie d'une contraction le long de l'œsophage, constituant un péristaltisme.

Les ostéopathes traitent les lésions cervicales hautes pour obtenir un péristaltisme plus fort, ainsi la nourriture peut être mieux poussée à travers le cardia.